Intéressant

Garder les routes lisses réduit les émissions à effet de serre

Garder les routes lisses réduit les émissions à effet de serre


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le maintien des routes à un niveau élevé peut aider à réduire les émissions qui causent le changement climatique, selon un nouveau rapport dirigé par Rutgers.

L'entretien des surfaces routières peut réduire les gaz à effet de serre jusqu'à 2 pour cent; le rapport publié dans l'International Journal of Sustainable Transportation déclare.

Non seulement les bonnes surfaces routières sont bénéfiques pour l'environnement, mais elles peuvent également permettre aux conducteurs d'économiser de 2 à 5% sur la consommation de carburant, l'usure des pneus, la réparation des véhicules et les coûts d'entretien.

La recherche devrait être en mesure d'aider les agences de transport à prendre des décisions éclairées concernant les calendriers d'entretien routier qui respectent les politiques environnementales locales.

«Lorsque la chaussée est à son stade de défaillance précoce, la maintenance préventive peut restaurer les performances et prolonger la durée de vie de la chaussée à moindre coût», a déclaré l'auteur principal de l'étude Hao Wang, professeur associé qui se concentre sur l'ingénierie des infrastructures au Département de génie civil et environnemental de l'Université Rutgers. -Nouveau-Brunswick.

«La préservation de la chaussée entraîne des avantages environnementaux importants en raison de l’amélioration de l’état de la surface, qui se traduit par une chaussée lisse, une économie d’énergie et une réduction des coûts d’utilisation.

Les routes lisses réduisent les coûts des véhicules

Les transports contribuent énormément aux émissions de gaz à effet de serre, en particulier le dioxyde de carbone des voitures, des camions et des bus. La recherche a tiré parti de la base de données sur les performances des chaussées à long terme (LTPP) maintenue par la Federal Highway Administration des États-Unis.

Département des transports pour mesurer l'impact des réparations routières en ce qui concerne les émissions de dioxyde de carbone liées au réchauffement climatique. L'étude a examiné l'empreinte carbone des méthodes courantes d'entretien routier.

Ces traitements comprenaient une couche mince, où environ 2 pouces d'asphalte sont placés sur les routes, la mer de copeaux une méthode qui consiste à pulvériser une émulsion d'asphalte sur les chaussées et à poser des agrégats, un joint de boue qui utilise une boue versée sur la route et un joint de fissure qui remplit les fissures avec asphalte caoutchouté ou asphalte modifié aux polymères avec un peu de charge.

Touche de lissage de la surface de la route

La recherche a révélé que les méthodes de superposition mince entraînent une réduction globale de 2% des émissions de dioxyde de carbone - la plus élevée de toutes les méthodes.

Ceci est principalement dû à une diminution de la rugosité de la route. La méthode de scellement de fissures ne permet qu'une réduction de 0,5%. Garder les routes lisses n’est pas la seule façon dont elles peuvent être un outil pour aider l’environnement.

La ville de Los Angeles peint ses routes en gris afin de réduire les effets de la hausse des températures. La couleur noire absorbe toutes les longueurs d'onde de la lumière et les convertit en chaleur.

Les villes avec de grandes quantités de routes d'asphalte noir, comme Los Angeles, ressentent l'effet du soleil chauffant ses surfaces et à son tour chauffer la ville.

Pour lutter contre cet effet, Los Angeles peint ses rues avec une peinture grise appelée CoolSeal. On espère que la peinture de couleur claire réduira la température générale de la ville, ce qui en fera un endroit plus agréable à vivre maintenant et à l’avenir. La peinture est fabriquée par une entreprise californienne locale appelée GuardTop.

Les zones d'essai initiales peintes avec la peinture grise ont subi une baisse de température de 6,6 degrés Celsius.

Le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, déclare: «Le changement climatique est une réalité avec laquelle les gens de Los Angeles et des villes du monde entier vivent chaque jour. C'est une grave menace pour notre santé, notre environnement et notre économie - et elle n'est ni discutable ni négociable. C'est un défi urgent, et c'est beaucoup plus gros qu'une seule personne. "


Voir la vidéo: Le pot-au-feu - Les Carnets de Julie (Mai 2022).